DE | EN | FR

Histoire

Tradition et innovation

L'entreprise Rettenmeier Mühle est actuellement gérée par Markus et Claudia Rettenmeier, qui représentent la troisième génération familiale, et allie le sens de la tradition et son expérience à des concepts innovants. En privilégiant les achats à l'échelle régionale et des lignes de production à la pointe de la technologie, elle est en mesure de répondre aux critères de qualité très stricts des clients et des consommateurs.

2013
Transformation du dispositif de chargement de farine, augmentation des capacités et amélioration de l'efficacité.

2012
Coopération avec Saalemühle Alsleben GmbH. Construction d'un nouveau silo céréalier avec réception des céréales, nettoyage des céréales et chargement des sous-produits. Augmentation des capacités de mouture du moulin à blé de 160t/jour à 240t/jour.

2008
Depuis 2008, certification selon IFS par l'organisme TÜV Süd. La certification IFS, qui a jusqu'à présent toujours été attribuée avec le « Higher Level », remplace la certification selon ISO 9001:2000.

2004
Depuis mai 2004, Rettenmeier Mühle travaille selon DIN ISO 9001:2000 et applique une méthode HACCP conformément à la loi relative à l'hygiène des produits alimentaires. Construction du moulin à seigle, c'est-à-dire séparation du moulin (jusqu'alors mixte) en deux systèmes entièrement indépendants pour le blé/ l'épeautre et le seigle. Construction d'un entrepôt supplémentaire pour le stockage des céréales concassées, des semoules et de la marchandise.

1993/1994
Construction de la minoterie actuelle dans la nouvelle zone industrielle «Heiligenfeld», étant donné qu'il n'était plus possible d'agrandir l'ancien site d'exploitation situé dans le centre-ville de Horb.

1988
Construction d'un moulin supplémentaire par-dessus le canal du moulin en vue de créer des capacités de production supplémentaires.

1970
Après l'agrandissement régulier de l'exploitation par de nombreuses petites extensions, la construction d'un deuxième grand silo s'avère indispensable pour le stockage de la farine et des céréales.

1953
Déplacement du canal du moulin visant à l’éloigner de la minoterie, le cours d'eau sert désormais uniquement à produire de l'électricité. Les machines sont entraînées par un moteur à fuel lourd.

1936
L'agriculteur Gregor Korherr fait l’acquisition du moulin à Horb am Neckar. Le moulin est activé par une roue hydraulique, l'eau est prélevée dans le Neckar par le biais du canal du moulin.